Les services de Caritas aident les personnes en situation de pauvreté à gérer leur quotidien, par exemple en leur proposant des cours d’informatique.

Lors de « Fair Friday 2021 », vous avez montré votre solidarité envers les personnes touchées par la pauvreté en Suisse en faisant un don à Caritas Suisse. Encore une fois, nous vous remercions chaleureusement de votre soutien.

Votre don permettra de financer des projets de lutte contre la pauvreté en Suisse organisés par Caritas ; ils offrent à des personnes dans le besoin des voies de sortie de la pauvreté et leur permettent de participer à la vie sociale. Vous trouverez ici quelques exemples concrets dans le domaine de la formation et de l’insertion professionnelle dans les programmes régionaux de Caritas.

Places d’apprentissage pour les jeunes aux difficultés scolaires

Il est souvent difficile pour les jeunes aux résultats scolaires plus faibles de trouver une place d’apprentissage après la scolarité obligatoire. Or, sans diplôme, les possibilités d’emploi sur le marché du travail en Suisse sont très limitées. C’est pourquoi Caritas propose depuis 21 ans à Lucerne des places d’apprentissage en vue d’obtenir une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP). Ce diplôme est particulièrement adapté aux personnes ayant des difficultés scolaires, issues de milieux sociaux difficiles ou de l’immigration et leur permet d’accéder au monde du travail. Tout au long de leur formation, les apprentis sont accompagnés avec attention et compétence par des formateurs qualifiés. Outre les connaissances techniques, ils développent également leurs compétences sociales et personnelles. Ils peuvent également par la suite poursuivre leur formation pour obtenir un Certificat fédéral de capacité.

En offrant aux jeunes une chance de développement professionnel, ces formations contribuent à lutter contre le chômage, la pauvreté et l’exclusion sociale des jeunes adultes.

Madeline Gomez, mère célibataire, a participé au programme AFP. Elle a obtenu son attestation de formation professionnelle dans la menuiserie de Caritas Lucerne et en est très heureuse.

Intégration professionnelle pour les chômeurs de longue durée

Dans le canton de Berne, Caritas soutient les chômeurs de longue durée dans leur insertion professionnelle. Ainsi, ces dernières années, plus de 34% d’entre eux ont réussi à intégrer le premier marché du travail grâce à l’aide de Caritas. L’accompagnement comprend entre autres des entretiens de situation réguliers dans l’entreprise avec tous les partenaires impliqués, des ateliers réguliers ou des cours orientés vers la pratique comme des cours de base d’informatique ou des cours d’allemand.

Soutien et promotion des apprentis migrants

A Zurich, Caritas facilite l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes migrants avec son programme « incluso ». Des mentors bénévoles accompagnent et soutiennent les jeunes dans leur recherche d’une place d’apprentissage. Depuis 2019, une nouvelle prestation, incluso LERNstudio* s’attaque aux problèmes rencontrés par les jeunes migrants. Ceux qui ont obtenu une place d’apprentissage mais rencontrent des difficultés à l’école professionnelle bénéficient gratuitement du soutien nécessaire à travers incluso LERNstudio*.

Les jeunes sont accompagnés et soutenus durablement pendant leur formation professionnelle. Les participants sont soutenus individuellement, leurs compétences et leur motivation sont développées et renforcées. L’objectif principal de LERNstudio* est la réussite de la formation. Ce programme, très demandé, compte actuellement 15 à 20 apprenants par semaine et ne cesse de se développer. Le soutien de « Fair Friday » permettra ainsi d’augmenter le nombre de mentors.

Programmes de soutien en Suisse romande :

À Genève, Caritas a créé un fonds de formation qui a pour objectif de financer des formations pour les adultes touchés par la pauvreté ou de les aider à les financer.

Les épiceries Caritas de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds encouragent les programmes d’insertion sociale et professionnelle des personnes sans emploi. Celles-ci se familiarisent avec les métiers du commerce de détail et améliorent ainsi leurs chances de réintégrer le premier marché du travail.

Cette initiative est coordonnée par Payot SA.

Back to Top